• Christine Crozat et Pierre Thomé

• Dominique De Beir, Friville éditions

• Martine Derain, éditions commune

et Christine Breton

• Le centre de documentation du FRAC
Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille

​​

à Post Tenebras Lux en face de l'Hôtel de Manville

​à La Cure ​et à La Citerne ​

place de l'église Saint-Vincent

13520 - Les Baux-de-Provence

plan du site des ​Baux-de-Provence

• livres d’artistes, revues,
multiples et imprimés​

• vidéos d'artistes

• moments insolites…

à la Citerne

 

• expositions

à l'Ilot Post Ténebras Lux

à la Cure

 

Publications d’artistes

2014, édition 3

du vendredi 6

au lundi 9 juin

de 13h à 20h

les Baux-de-Provence

livres d’artistes, revues, multiples et imprimés​

à La Citerne rez-de-chaussée ​

 

Christine Crozat

Livret, carnet, publication, catalogue, bloc, construisent à part entière l'histoire de mon travail.

Le choix du papier et son épaisseur sont essentiels pour laisser parfois, se superposer les motifs de mes dessins de page en page.

 

Dominique De Beir

 En parallèle à l'élaboration d'installations et de peintures, elle assemble des planches dessinées en cahiers et étend son geste de scarification et de retournement de la matière à différents registres récupérés.

Friville éditions

Pour sa collection BLOC, Friville éditions invite un artiste à investir le contenu d'un bloc-notes format A5. Bloc est matière à invention de formes valorisant le gribouillis, la tache, le brouillon, l'inachevé.

 

Martine Derain, éditions commune

& Christine Breton

9 éclats de gravité au sujet de 9 récits d'hospitalité 9 échanges qui rythment la longue conversation de trois années entre une artiste-éditrice Martine Derain et une historienne-conservatrice du patrimoine Christine Breton et discussion avec le public s'il nous offre son hospitalité.

 

Le centre de documentation du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille, propose une sélection

des différentes formes qui caractérisent l’édition d’artistes [livre, flip-book, carte postale, leporello, périodique, objet, affiches/posters…], présentés par Virginie Clément

 

 

VIDEOS D'ARTISTES

à La Citerne premier étage

 

Christine Crozat & Pierre Thomé

La notion de double est commune à tous les films de la sélection présentée, thématique des chaussures et des pas, présence d’un dialogue, d’une dialectique, d’un regard croisé.

Nous travaillons à deux pour réaliser des films construits par allers-retours entre essais et écriture, entre tournage et montage.

La présence du pied et l’absence de corps, l’importance du déplacement et de la déambulation sont caractéristiques.

Le son est presque toujours enregistré en direct et la réalisation faite dans une économie de moyens.

Les films sont courts ou très courts.

• PINSO DOBLE : Pinso doble, 1’30 - Bananas, 2003, 1’05 - Woodsock, 2005, 1’50

• AUTOPORTRAIT DE TOI : Camille et Paul, 2007, 1’24 - L’ombre de ton ombre, 2007 1’54-

• Autoportrait de toi, 2007 1’52

• JAUNE : Prescription, Double Axel, 2014 •

• Les Missionnaires, 2005, 6’08 •

• ROSE : A l'arête, 2006, 30’’ - Rose, 2006, 55’’ - C'est la vie, 2006, 35’’

• The servant, 2006, 30’’ •

• El et El, 2007, 1’45’’ •

• Double 2011, 4’ •

• Tête à plaque, 2009, 2’ •

• La guerre des Statues, 2010, 2’ •

• C'est plus compliqué́ que çà, 2005, 7’42 •

• Voix Lactée, 2011, 1’55’, Lab Labanque

www.christinecrozat.fr/oeuvres/videos/

Dora Garcia

The Joycean Society, 57 mn

www.fracpaca.org/recherche.php?PHPSESSID=08729bb27b08c72863c721220ee5c272&recherche=dora+garcia

 

 

EXPOSITIONS

à La Cure

Dominique De Beir

Le trait récurrent de son travail est la mise en abîme d’un geste répétitif ;

Dominique De Beir perfore et creuse toutes sortes de surfaces «pauvres» à l’aide d’instruments singuliers.
 

à l'Ilot Post Tenebras Lux

Christine Crozat

Dans mes éditions, le choix du papier qui est souvent légèrement transparent laisse volontairement les dessins de chaque page se superposer en recto-verso. Cette transparence sera présente dans les objets sculptures en pâte de verre et cristal.

 

 

MOMENTS INSOLITES…,

petites interventions durant tout le week end réalisées par les participants

 

Christine Crozat, Pierre Thomé, 20 mn

De tentative de présentation à préventive et tentation, création d'une séquence sonore aléatoire : le jeu de lecture d’extraits de textes et de bruitages [tirage aveugle de papiers préparés à l’avance par nous-mêmes].

 

Dominique De Beir

Trouer, une mise à jour, lecture performée, 10 mn

Woignarue, 2013, vidéo 15 mn, Dominique De Beir et Aurélie Sement

 

Martine Derain, Christine Breton éditions commune

9 éclats de gravité au sujet de 9 récits d'hospitalité

9 échanges qui rythment la longue conversation de trois années entre une artiste-éditrice Martine Derain et une historienne-conservatrice du patrimoine Christine Breton et discussion avec le public s'il nous offre son hospitalité.

 

Le centre de documentation du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

Formes et formats, présentation-discussion, 1h environ

Au travers d’une dizaine d’exemple de documents issue du fonds « Livres, éditions et multiples d’artistes », Virgine Clément, documentaliste du FRAC présente ces formats originaux, le travail de différents artistes et leurs projets éditoriaux.

Un questionnement du rapport entre le fonds et la forme…

Affiches_lieu_2014-2.jpg
affiche_2014_site.jpg
Affiches_lieu_2014-5.jpg
Affiches_lieu_2014-4.jpg
Affiches_lieu_2014-3.jpg
Affiches_lieu_2014-1.jpg

artistes et/ou éditeurs invités en 2014

Christine Crozat

Identité/ Double.

La mienne est conditionnée depuis mon enfance par la gemellité qui hante ma famille.

Précarité / notre condition humaine.

Dans certaines séries de dessin mes formes sont en vide et les vides sont en plein.

Forme en vide qui devient fantôme du plein.

Pieds./ conscience d'être bien campée sur les deux.

Dessiner principalement sur double papier.

Tracer le dessin, le dessin trace son chemin sur la feuille.

Dessin, corps en tension

Soin

Soigner la forme du dessin,

Ajuster

Mes dessins s'ajustent en découpes et en superposition.

`Mes noirs sont 9B, le blanc du papier devient forme.

Marcher.

Relever.

Récolter.

Rendre hommage.

Redonner vie à un élement dans l'histoire de l'art,
dans un article de journal, dans une émission de la radio...

L'autre/ des années d'atelier en milieu psychiatrique,
aider lui ou elle a poser quelque chose.

Placer sa voix

Chanter

Livret, carnet, publication, catalogue, Bloc, construisent à part entière l'histoire de mon travail.

Christine Crozat, 13 février 2014

 

Elle s'implique pour chacune de ses publications qui jalonnent son parcours artistique.

Son travail a été souvent présenté en France et en Europe, avec d'importantes expositions personnelles, notamment JUSTEMENT, galerie Schumm-Braunstein 2014, Double (2012, Espace Art Plastique, Vénissieux), Et à partir de là (2009, Musée des Beaux-arts, Caen), et Tropismus, (2006, Institut français de Prague, république Tchèque).

Elle a participé à de nombreuses expositions collectives comme Bibliothèques, galerie Schumm-Braunstein à Paris, Jeux d'artistes,( 2013, Musée-Château d'Annecy), Circuit céramique, la scène française contemporaine (2010, Cité de la céramique, Sèvres), Décalage, collection du CNAP, (Centre culturel François Villon, Yaoudé, Cameroun), ou la foire Drawing Now (2010, School Gallery, Paris).

Elle est dans de nombreuses collections : Fonds National d'Art contemporain à Paris, au MUDAC Musée du Design à Lausanne, Musée Réattu à Arles, Musée du Dessin et de l'estampe originale, Musée des Beaux-arts de Caen... FMAC et, Fonds Cantonal à Genève, Frac et Artothèques...

De nationalité française et suisse, Christine Crozat vit et travaille à Lyon, Paris et dans le TGV.

Plasticienne, elle pratique aussi bien le dessin, le wallpaper,

la sculpture, la photographie, l'installation, ou la vidéo avec Pierre Thomé.

www.christinecrozat.fr/

www.facebook.com/christine.crozat.3?ref=tn_tnmn

www.wip-art.fr/

Dominique De Beir

Le point est la pierre angulaire son travail. Le point comme une écriture et comme une percée, pris dans une gestuelle répétitive. Le point tout à la fois précis et hasardeux. Il est le geste minimal qui construit un ensemble. En creux ou en relief, il est la marque unique d’une force appliquée à la surface. Le point est un trou qui pique, perce, érode les supports de prédilection de l’artiste : les matières «pauvres» telles que le papier, le polystyrène, le carton etc. Il est aussi l’entité de base d’une écriture singulière : le braille. Dominique De Beir utilise le point selon ces deux acceptions : accroc et caractère.
En parallèle à l’élaboration d’installations et de peintures, Dominique De Beir assemble des planches dessinées en cahiers et étend son geste de scarification et de retournement de la matière à différents registres récupérés. À partir d’un travail sur les niveaux de l’image se développe ainsi progressivement une réflexion sur les glissements entre dessin et écriture, voir et non-voir, plein et vide, surface et profondeur.
Par différentes marques portées sur et dans le support, les cahiers déploient un système de répétition et de dédoublement. Les perforations démultipliées avec frénésie sont une volonté de désarticuler le réel, de le dupliquer et d’essayer de jouer avec son envers.
Le livre en tant qu’objet, la multitude de propositions formelles qu’il propose restent des stimulants irremplaçables à ma recherche.
Le livre est une œuvre à part entière, un espace d’attractions,  
d’obsessions où je peux associer des textes, des images, divers  éléments plastiques et créer des ambiguités entre contenu et contenant, recto verso : une richesse optique et tactile infinie.
Le livre est un espace de réflexion où je peux garder toute mon  indépendance par rapport à son mode de d’élaboration, de fabrication et de diffusion.
Le livre est un espace critique où il est possible d’expérimenter et  multiplier les sens même a priori contradictoires, il n’oblige pas à la même logique  que dans le reste de mes réalisations.
Le livre propose une forme achevée mais permet des possibilités d’inachevées, de visions fragmentées.
Je peux concevoir le livre comme un lieu d’exposition, un espace critique, un espace de confrontations et de rencontres avec d’autres artistes. Mars 2009
Dominique De Beir est représentée par la Galerie Réjane Louin (Locquirec); la galerie Van der Grinten (Cologne) et la Galerie Phoebus (Rotterdam).
Dominique De Beir est née en 1964, elle vit et travaille à Paris et en Picardie maritime.

Friville éditions
www.friville-editions.org/pages/
Friville éditions, dont le siège social se trouve en Picardie, à Friville Escarbotin existe depuis 2011. Cette association constitué de 7 membres, réunit des plasticiens, des graphistes, un architecte et une passionnée d’art contemporain (Vincent Côme, Dominique De Beir, Marie-Pierre Deloeil, Catherine Larré, Denis Pondruel, François Provost, Philippe Richard).
Friville Editions se veut un soutien à la réalisation de catalogues d’artiste mais aussi selon les rencontres à des éditions plus insolites…
La collection BLOC, Friville éditions invite régulièrement un artiste à investir le contenu d’un bloc-notes format A5.
Bloc est matière à invention de formes valorisant le gribouillis, la tache, le brouillon, l’inachevé… L’acquéreur peut faire usage de Bloc comme il l’entend.
Friville éditions est un lieu de diffusion, un lieu d’exposition, un espace critique, un espace de confrontations et de rencontres avec d’autres artistes.
Atmosphère de transformation est un cycle d’expositions organisé depuis 2011 par Friville éditions invitant des créateurs à présenter divers éléments liés au développement potentiel des œuvres. Plus qu’une recherche achevée, une pensée en train de se construire sous la forme de dessins, de brouillons, de premiers jets, de ratés, de prémices, de maquettes, de tracés est demandé à chacun.
Cette méthode à penser (pouvant être considérée comme une sorte de vision originaire) concerne les artistes mais aussi d’autres secteurs d’activités. C’est pourquoi Friville éditions invite des plasticiens mais aussi des créateurs venant d’autres univers (architectes, paysagistes, bottier, physiciens…) à participer à cet évènement.
Ces expositions se déroulant actuellement dans le bureau d’études de l’architecte Jean-François Provost donneront forme par la suite à une édition qui relatera les différentes étapes du projet.


 

Martine Derain, éditions commune

& Christine Breton

http://editionscommune.over-blog.com
Artiste, Martine Derain conçoit et réalise des interventions éphémères ou pérennes pour l’espace public. Les techniques sont diverses : papier, béton, photographie, vidéo… comme leurs lieux d’apparition : Marseille, Palestine, Maroc ou Suisse.
Editrice, elle met en jeu ces créations dans l’espace de la page et du livre.
Elle a travaillé avec Laure Maternati, poète et éditrice, de 1994 à 1999, Dalila Mahdjoub, plasticienne et designer, de 1997 à 2005 et collabore régulièrement avec Hassan Darsi et La Source du Lion à Casablanca depuis 2003.
De 2000 à 2003, elle a partagé l’expérience de La Compagnie, atelier d’artistes implanté à Belsunce, Marseille, où elle a produit les expositions de Gary Hill, Muriel Modr ou les interventions de la compagnie de danse contemporaine Ex Nihilo.
C’est là qu’elle croise le chemin de l’association Centre-Ville Pour Tous, qui défend le droit des habitants actuels du centre-ville de Marseille.
Cette complicité l’amène en 2004 à se placer avec l’association aux côtés des habitants de la rue de la République, menacés d’éviction dans le cadre de la réhabilitation en cours.
Elle mènera parallèlement à cette action une «campagne» photographique sur la transformation de la rue et sera intégrée à l’équipe de recherche mandatée par le Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA-MEDDAD) pour analyser cette mobilisation/participation exemplaire.
C’est pour rendre compte, plus largement et à tous, de cette expérience de longue durée associant habitants, artistes, militants et chercheurs, qu’elle crée en 2010 «les éditions commune».
Suivant cette ligne, plusieurs titres ont paru depuis, dont la collection Récits d’hospitalité de l’Hôtel du Nord avec la conservatrice du patrimoine et historienne Christine Breton (c’est l’histoire de Marseille écrite depuis ses quartiers Nord) ou Cinéma hors capital(e) avec le collectif de cinéastes Film Flamme, pour faire l’histoire d’un cinéma oublié.
De 2011 à 2013, elle a été directrice artistique du Quartier créatif de l’Abeille à La Ciotat, résidence d’artistes et programme participatif de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture.

Prolongé d’un rien, journal de bord d’un Quartier créatif de Marseille-Provence 2013
Collection Récits d’hospitalité de l’Hôtel du Nord avec la conservatrice du patrimoine et historienne Christine Breton

Le centre de documentation du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

A l’occasion de la troisième édition de « Publications d’artistes », le centre de documentation du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur propose une sélection des différentes formes qui caractérisent l’édition d’artistes (livre, flip-book, carte postale, leporello, périodique, objet, affiches/posters …).`

projection vidéo : 17h tous les jours
The Joycean Society de Dora Garcia, video, 2013, 53’.
The Joycean Society, dresse le portrait d’un groupe de lecteurs de la Fondation James Joyce à Zurich qui se consacrent à la lecture de Finnegans Wake. The Joycean Society est le troisième chapitre d’une trilogie commencée avec The Deviant Majority en 2010 et The Inadequate en 2011.
Dans une petite pièce remplie de livres (c’est la bibliothèque joycienne la plus complète d’Europe), ce groupe d’amateurs — au sens originel du terme — se retrouve chaque semaine depuis 1986 pour lire le texte de Joyce à haute voix et en proposer de possibles interprétations, dans une activité aussi studieuse que joyeuse.
Ils forment une sorte de laboratoire aux méthodes dictées par les caractéristiques propres au livre : premièrement en raison de sa qualité sombre, inépuisable, changeante, où beaucoup d’auteurs ont vu la meilleure représentation possible de l’Inconscient.
Deuxièmement, en raison de la nature circulaire de l’œuvre — la fin retrouvant la toute première phrase du livre, et donc un livre qui n’installe ni début ni fin. Tout au long de la vidéo, lecteurs comme spectateurs sont captivés par l’étrangeté d’une activité aussi commune : parler.
Portrays a circle of readers of the Zürich James Joyce Foundation devoted tothe reading of Finnegans Wake. Together with García’s earlier video works The Deviant Majority (2010) and TheInadequate (2011), The Joycean Society is the third chapter of this trilogy.
The video shows a small room filledwith books (the most complete Joycean library in Europe), where this group of amateurs –in the originalmeaning of the word– meet weekly since 1986 to read the text out loud and come up with possibleinterpretations, in a very dedicated but joyous act. The members of the circle form a sort of laboratory with amethod conditioned by the own features of the book: firstly because of its dark, inexhaustable, andchanging quality, where many authors have seen the best possible representation of the Unconscious. Andsecondly because of the circular nature of the work, its end linking with the sentence in the very beginning ofthe book, and therefore a book where no beginning or end are established. All along the video, both the readersand the viewers are enthralled by the strangeness of such a common practice: talking. Source : Galerie Projectesd, Barcelone
© Dora Garcia – Courtesy Galerie Projectesd, Barcelone Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur


Le fonds « Livres, éditions et multiples d’artistes » du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur a été enrichi en 2010 par la donation de la structure d’édition marseillaise (Un)Limited store–(U)L.S.
Il compte aujourd’hui plus de 3000 documents singuliers : livres, flip books, calendriers, périodiques, cartes postales, posters, vidéo, CD/vinyles, multiples, ...
Éloignée des préoccupations de la bibliophilie contemporaine et de l’ouvrage illustré, l’identité de ce fonds s’inscrit dans la continuité des recherches des artistes conceptuels et reflète les valeurs de gratuité et de propagation libre d’une proposition artistique imprimée.
Ce fonds offre un panorama tout à fait singulier de l’histoire du livre d’artiste des années 60 à nos jours.
Il se distingue notamment par des productions liées aux courants de l’art conceptuel, du Land Art et de Fluxus, en passant par des figures historiques et emblématiques comme hermann de vries, Ian Hamilton Finlay, Sol LeWitt, Richard Long ou Robert Filliou...
Cependant il est avant tout représentatif des années 1980-1990 et de la jeune génération nationale ou internationale avec des œuvres de Paul Cox, Hans-Peter Feldmann, Peter Piller, Nicolas Simarik, Sophie Calle, Maurizio Cattelan ou encore Philippe Cazal.
Des artistes comme Christian Boltanski, Claude Closky ou documentation céline duval, pour lesquels l’édition et l’auto-édition représente une part majeure de leur travail artistique, sont aussi largement représentés dans cette collection.


Présentation centre de documentation
Le centre de documentation du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur a pour mission première de documenter les artistes de la collection. Parallèlement à ce fonds principal,  un second axe s’articule autour de la création artistique contemporaine : ouvrages thématiques, catalogues d’expositions collectives, essais, catalogues de collection…
Le centre de documentation se veut également un accompagnement à la visite des expositions du FRAC. Une programmation variée autour du livre, et notamment du fonds « Livres, Editions et Multiples d’artistes » en fait un lieu dynamique et convivial  (expositions, rencontres, ateliers…)
Le fonds « Livres, éditions et multiples d’artistes » est consultable uniquement sur rendez-vous au centre de documentation.
Le centre de documentation est accessible à tout public du mercredi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 14h à 18h.

CONTACTS DOCUMENTATION FRAC
Virginie Clément-Maurel | virginie.clement@fracpaca.org
Elsa Pouilly | elsa.pouilly@fracpaca.org
20 boulevard de Dunkerque
13002 Marseille France
04 91 91 27 55
www.fracpaca.org
Le Fonds régional d’art contemporain est financé par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le ministère de la Culture et de la communication/Direction régionale des affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il est membre de PLATFORM, regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain et membre fondateur du réseau Marseille Expos.

voir les éditions de

Marie-Paule Bilger

Jean-Jacques Delattre

Marie Ducaté

Christine Millerin

Dominique Castell

Charvolen

Caroline Duchatelet

Frédérique Nalbandian

Simone Stoll

Françoise Vadon

Francine Zubeil

si vous désirez
acheter un livre,

envoyez un chèque

du montant du livre

à 

La Fabrique sensible

22 bis bd Emile Zola 

13200 Arles

Bibliothèque Mobile

Andrea Blum

 

pour suivre

l'actualité des artistes,

consultez leur site​