Marie Ducaté, artiste, Marseille

Corinne Dumas, l’atelier cinq, Arles

Jouke Kleerebezem, Amsterdam

Pascale Triol, wip-art, Lyon-Marseille​

Fabienne Yvert, l’éditions des petits livres, Marseille

Éric Watier, monotone press

Francine Zubeil, la fabrique sensible, Arles
le centre de documentation du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille

et des "livres invités" de

- Anne Mœglin-Delcroix, Esthétique du livre d'artiste (éditions le mot et le reste)

- Guy André-Lagesse

programme

livres d’artistes, revues, multiples et imprimés​
• à La Citerne rez-de-chaussée ​

les artistes et/ou éditeurs exposent leurs collections

• à La Citerne premier étage

la projection exceptionnelle de la vidéo de Dennis Adams : Malraux’s Shoes”​, 42'. 2012.

expositions​
à La Cure
Marie Ducaté
Elle nous propose avec allégresse dans son propre registre formel des jeux de dupes sur l’un et le multiple, lumière et ombre, épure et trompe l’œil, de l’œuvre et du simulacre au pays des merveilles.

à Post Tenebras Lux​

Éric Watier
Depuis plus de vingt ans, il fait du « livre d'artiste » sa pratique artistique. Souvent simples d'apparence et gratuites pour la plupart, ses publications prennent des formes variées : livrets, affiches, tracts, cartes postales, blocs, etc.


paroles croisées et performances​
le samedi, à La Citerne rez-de-chaussée et premier étage

Marie Ducaté. « Mes calques aquarellés et froissés sont suspensions, bas-reliefs, qu’ils soient jeux de pliages, ou découpages. Inspirés par la poésie, ils questionnent la peinture tout en répondant à un plafond, une architecture ou à une situation historique ». Un diaporama
Corinne Dumas. Performance en 3 temps de sa Suite Tang, « hormis travailler ». 15 min. chacune
Jouke Kleerebezem. Recovery Library, « Redécouverte bibliophile »

« Recovery Library » relève d'une recherche artistique sur l'objet qu'est le livre, dans sa position et sa valeur en bibliothèque privée et l'attention que reçoit cet objet de la part de son propriétaire dans ce contexte intime.
Pascale Triol. L’aventure de l’art contemporain
Argos veille dans l’espace immatériel de wip-art ouvert aux projets soutenus, réalisés, en suspens ou abandonnés. Amers des liens tissés avec des artistes, éditeurs, galeristes.
Regard à l’écoute du temps de l’événement.
Fabienne Yvert. Du coût de l'impression
Quel est le prix à (se) (faire) payer pour un livre d'artiste, choix artistique, économique et politique ? (impressions, observations, réflexions)
Éric Watier. Le prix des mots
Une série de quatre lectures d'un petite dizaine de minute chacune.
Francine Zubeil. « Mon aventure éditoriale commence en 1989 avec l’Observatoire et Z.M and Co à Marseille. Petit point sur les i ».

Pour sa deuxième édition, « Publications d’artistes » choisit d’organiser des "paroles croisées" autour de l’emblématique œuvre d'Andrea Blum : la Bibliothèque mobile, lieu-support destiné à des projets spécifiques.​
Autour d’elle, La Fabrique Sensible et la Commune des Baux-de-Provence accueilleront des « passionnés », artistes et éditeurs aux itinéraires singuliers pour partager leurs projets, leurs choix et/ou leur aventure éditoriale, leur performance.

 

Autour de la Bibliothèque mobile d'Andrea Blum,

des paroles croisées,

deux expositions : Marie Ducaté et Éric Watier,

et

la projection exceptionnelle de la vidéo de Dennis Adams : Malraux’s Shoes”​, 42'. 2012.

Chaque intervenant a, pour l’événement, créé une affiche originale.

Les ouvrages montrés seront en consultation libre et en vente.

Publications d’artistes

2013, édition 2

7-8-9 juin 2013

à Post Tenebras Lux

​à La Cure ​et à La Citerne ​

les Baux-de-Provence

LES ARTISTES et/ou EDITEURS INVITES

Dennis Adams, artiste, New York​
Malraux’s Shoes, vidéo

Dans sa nouvelle vidéo Malraux’s Shoes, Dennis Adams se fait passer pour André Malraux (1901-1976), qui fut tout à la fois un écrivain français, un aventurier, un combattant de la résistance, un agitateur culturel, un théoricien de l’art, un orateur, un homme d’État, et un archiviste passionné de l’histoire de l’art mondial. L’arrestation de Malraux par les autorités coloniales françaises au Cambodge quand il n’avait que 21 ans, à la suite du vol de bas-reliefs d’un temple kmer, est un témoignage précoce de ce qui allait devenir sa collecte obsessionnelle des arts visuels de cultures diverses. Pour Malraux, cette collecte était un moyen de revendiquer la possibilité même de la valeur transcendante de l’art. Au cours des quarante dernières années de sa vie, Malraux allait assembler, démonter, et rassembler des montagnes de reproductions photographiques pour créer le Musée Imaginaire, qui se place comme l’un des exemples pionniers d’archives au XXe siècle, avec l’Atlas Mnemonsyme, d’Aby Warburg, l’Histoire Culturelle 1980-1983 de Hanne Darboven et le projet toujours en cours Atlas de Gerhard Richter. L’idée de Malraux d’un musée imaginaire, d’un musée « sans mur » ( qu’il avait d’abord annoncé en 1947), est un manifeste prémonitoire de l’ère numérique qui entérine le replacement de l’objet d’art et du musée matériels par la reproduction photographique. En privilégiant le montage curatorial sur la production artistique, Malraux fut le premier à localiser l’acte créatif dans le processus d’assemblage, le regroupement et la présentation des œuvres d’art.
Le décor pour Malraux’s Shoes reconstitue la photo emblématique de Malraux debout dans son bureau avec les planches de son livre, Le Musée imaginaire de la sculpture mondiale étalées sur le sol devant lui. La vidéo est entièrement tournée dans un décor unique. La caméra en plongée fait des planches sur le sol la toile de fond de chaque prise de vue, pendant que la caméra se déplace entre les plans fixes et les ralentis, les détails des images forment un paysage visuel qui traversent l’œuvre.
Adams se met littéralement dans les pas de Malraux, dans son costume, et son style. La manière dont Malraux brouille la frontière entre l’histoire et la légende en les colorant de sa propre biographie fait un objet idéal de mascarade. Nous voyons le personnage de Malraux marcher sur les images pendant que nous entendons son monologue intérieur, interrompu par des éclats de marmonnements et de délires.
Au cours de la vidéo, le sujet du monologue se déplace librement entre l’époque de Malraux et le présent, et par moment, le personnage de Malraux est éclipsé par les spéculations personnelles d’Adams, ses doutes et ses angoisses.

Malraux’s Shoes

écrit et interprété par Dennis Adams
réalisé par Dennis Adams et Paul Colin
remerciements à Gabrielle Maubrie, Galerie Gabrielle Maubrie, Paris
intermède musical : Sonate en Si bémol, D. 960 de Franz Schubert, interpétée par Alfred Brendel.
Crédit musical de la fin : Seeräuber Jenny de Die Dreigroschenoper (L’Opéra de quat’ sous)

de Berthold Brecht et Kurt Weil, interprété par Lotte Lenya

remerciements à Dennis Adams pour le prêt généreux de sa vidéo

https://en.wikipedia.org/wiki/Dennis_Adams

maulraux_2.jpg
+Dennis+Adams+Fim+2013+Paris+7+.JPG
Marie Ducaté, artiste, Marseille

Marie Ducaté se joue de la peinture en liberté, déclinant ses gammes colorées sur la toile, la céramique, le tissu, le métal et le verre. Elle ruse avec les codes de l'histoire de l'art en copiste avisée et dissipée, curieuse de tous les arts et toutes les modes contemporains, transposant et revisitant l’original dans son univers singulier.

En dialogue avec Eric Watier, elle nous propose avec allégresse dans son propre registre formel des jeux de dupes sur l’un et le multiple, lumière et ombre, épure et  trompe l’œil, de l’œuvre et du simulacre au pays des merveilles.​​


Paroles croisées​​

"Mes calques aquarellés et froissés sont suspensions, bas-reliefs, qu’ils soient jeux de pliages, ou découpages. Inspirés par la poésie, ils questionnent la peinture  tout en répondant à un plafond  une architecture ou à une situation historique". Un diaporama ​​

parution livre d'artiste 2013

Merveilles de Marie Ducaté, éditions la fabrique sensible

​​

www.marie-ducate.com/​​

www.wip-art.fr​

http://www.documentsdartistes.org/artistes/ducate/page1.html​

01.jpg
PA_affiche_ducate.png
Affiche_Watier.png
Eric Watier​, monotone press, Montpellier

monotonepress.net est un site gratuit de visualisation, de diffusion et d’édition en ligne.
À partir du moment où un objet devient un fichier numérique, n’importe quel support numérique est apte à le diffuser.
Ce qu’offre la numérisation, ce n’est pas tant de nouvelles formes d’images ou de sons (puisque le numérique calque souvent ses formes sur d’anciennes formes de présentation ou de représentation), c’est surtout une extraordinaire capacité à faire circuler des objets à rematérialiser.
Toute technique nouvelle entraîne des objets et des procédures, qui sans elle, étaient impensables, le plus difficile étant de se défaire des habitudes induites des objets précédents.
Jusque-là une œuvre de l’esprit avait nécessairement un support physique fixe et le droit d’auteur protégeait l’originalité d’une idée grâce à l’originalité de son inscription dans une forme. Les deux étaient inséparables.
Avec l’objet numérique, nous sommes en face d’une séparation du code et des différents supports qui peuvent l’accueillir.
Pour profiter d’un objet numérique, il faut le réactiver.
Nous devons donc imaginer une économie nouvelle où les objets sont totalement disponibles et où, dans un même temps, ils peuvent faire l’objet de matérialisations toujours singulières et toujours illimitées.
Nous devons admettre que cette économie d’abondance immatérielle et inappropriable est très exactement, et dans le même temps, une économie d’appropriations successives non  exclusives.​

Paroles croisées​​

Performance

Le prix des mots

une série de quatre lectures d'un petite dizaine de minute chacune.​

7-EW_9973.jpg
enol_EW_2753.jpg
Eric Watier,
lecture performance Le prix des mots, parvis de la Citerne 
Eric Watier,
installation à Post Tenebras Lux
Jouke Kleerebezem, Ibiliber, Amsterdam
 

​Faut-il en dire plus ?


Tout au long de la vie nous apprenons comment les événements et l’expérience sont liés ; comment ce qui arrive est produit par les choses et les gens qui nous le font voir ; comment ce dont nous nous souvenons prend la forme de ce qui nous fait nous souvenir ; comment nos actes sont reproduits à l’infini dans les traces qu’ils laissent… Mon travail s’intéresse à cette notion et en explore les aspects…

​Etant tout à la fois un aboutissement et un départ, la connaissance écrit le récit sans détour de nos vies - nous apprenons à partir de nos vies, et par elles. Ma « biographie » est, en conséquent, non pas une description de mon existence, mais son écriture. Je ne suis qu’en partie son auteur et créateur. Faut-il en dire plus ? en est la question récurrente. ​

traduction Sophie Marin

Artiste, graphiste, auteur ; habite et travaille à Amsterdam

Après avoir suivi l'École des Beaux-Arts 'Minerva', à Groningen aux Pays Bas dans les années 1970 , en typographie, dessin, photographie et en techniques d'impression, mon intérêt dans l'édition trouve son expression dans une variété de médias traditionnels et de "nouveaux médias".
Installations et expositions, imprimés, conférences et enseignement et publications internet m'entraînent dans des démarches personnelles et en collaboration. Ma vision du travail artistique me permet de développer une expérience d'organisateur et de producteur d'événements culturels.

 

Paroles croisées ​

​Recovery Library, Redécouverte bibliophile​

​'Recovery Library' relève d'une recherche artistique sur l'objet qu'est le livre, dans sa position et sa valeur en bibliothèque privée, sa prise en charge conséquente et l'attention que reçoit cet objet de la part de son propriétaire dans ce contexte intime.​


www.joukekleerebezem.com/recoverylibrary

JK_Recoverylibrary-Spines.jpg
PA_afffiche_jouke2_.jpg
08.jpg
Ex Libris Jouke Kleerebezem, re-opening 17 June 2013
Jouke Kleerebezem
affiche créée pour la manifestation : Recovery Library,
Pascale Triol, wip-art,  Lyon - Marseille​

Wip-art est l’interface immatérielle d’activités de soutien et de veille,
amers de liens tissés avec des artistes, éditeurs, galeristes.


Argos réunit les projets soutenus, réalisés, en suspens ou abandonnés. Soutien en production d’œuvres, soutien en édition, conceptualisation d'expositions, photographies, textes, promotion d'artistes sont les volets principaux de déploiement de wip-art, au fil du temps.

Projets soutenus : Art et arts décoratifs, Marie Ducaté |

uls pocket n°1 : SPORT De vie, documentation céline duval |

uls pocket n°2 : Monuments of dust, Anne-­Valérie Gasc |

Livre sans fin d’Isa Barbier, 6 volumes | Semaine 12.09, Sourires masqués, Marie Ducaté | Et après, Marie Ducaté | uls box # 07 : building bloc, Anne-­‐Valérie Gasc | (U)L.S n°7 : Triple encadrement, travail in situ pour 2 couleurs, Daniel Buren | Can You Fill It ?, David Lasnier | Zénith Maris Vaporum, David Lasnier.

Lʼactivité de veille concerne quelques artistes : Isa Barbier, Christine Crozat, Marie Ducaté, Anne-Valérie Gasc, David Lasnier, Didier Tisseyre, Francine Zubeil, au fil des rencontres.

Paroles croisées
L'aventure de l'art contemporain
« Pour toute la beauté du monde, jamais je ne me perdrai, sauf pour un je-ne-sais-quoi qui s‘atteint d’aventure. » St Jean de la Croix


Evocation des projets présentés dans Argos et du parcours en édition d’Alexandre Fauvet et Amélie Mourichon qui furent les créateurs de (Un) Limited Store, (U)L.S , dont Pascale Triol a soutenu plusieurs productions.

​www.wip-art.fr/

03+David+Lasnier+site.jpg
David Lasnier,
Zenith Maris Vaporum, n°26, 2012avec le soutien de Pascale Triol, wip-art
Isa Barbier, Livre sans fin
16+Isa+Barbier-livre+sans+fin+volume5-+l
Fabienne Yvert :
affiche créée
pour la manifestation
PA_affiche_yvert.jpg
Fabienne Yvert, l'édition des petits livres, Marseille

l'édition (au singulier) des petits livres (edpl) est née en 86 d'un désir d'autonomie : pouvoir faire des livres en franc-tireur. Entre 1 & X exemplaires, en photocopie, imprimante, tampons, sérigraphie, litho, gravure, offset, typo, lino, broderie, pomme de  terre... tout est possible.
En 2012, j’ai monté avec un ami éditeur de poésie l’Annexe coopérative typographique d’imprimerie, toujours dans un but d’autonomie et d’expérimentation.
Des livre d'artiste : travail symbiotique d'un texte et d'une forme.
Des failles où se glisse la poésie : exploration du quotidien, recueil des émerveillements instantanés à conserver brut, prendre le réel en gelée ; enregistrer les tremblements de sens ; les glissades sur la peau du banal.
Cuisiner familièrement les livres et la langue, avoir les mains dedans. Brosser les mots dans le sens du plomb pour en pourchasser le sens embusqué dans les coins.
Pour ça, j'ai une casquette à plusieurs visières : écrivain, des éditeurs "normaux" publient "mes" livres; artiste, je les réalise moi-même ; typographe-imprimeur, je les imprime ; à moins que ce ne soit du « labeur ». Ce ne sont pas les mêmes livres, pourtant, il s'agit d'un même travail, expérimental, mené depuis de nombreuses années, une forme nourrissant l'autre.​

http://www.lavillebrule.com/fr/_sous_les_paves

http://www.editions-attila.net/catalogue/auteurs.html​​

http://www.concordanse.com/Edition-7 (www.vimeo.com/63511654)​

01.jpg
Livres de Fabienne Yvert
Anne-Valérie Gasc, ULS Print #2
(U)L.S / (un)limited store, Marseille, 2009
Coll. Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur
Don de (U)L.S / (un)limited store en 2010
© photo Marko Dapic. © Anne-Valérie Gasc
uls%2Bpocket%2Bn%25C2%25B02%2B%257C%2Ban
Frac, Marseille

Le centre de documentation du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

​a pour mission première de documenter les artistes de la collection. Parallèlement à ce fonds principal,  un second axe s’articule autour de la création artistique contemporaine : ouvrages thématiques, catalogues d’expositions collectives, essais, catalogues de collection…​

Le centre de documentation se veut également un accompagnement

à la visite des expositions du FRAC.


Une programmation variée autour du livre, et notamment du fonds « Livres, Editions et Multiples d’artistes » en fait un lieu dynamique et convivial  (expositions, rencontres, ateliers…)

 

​​

Paroles croisées

(U)L.S s’expose
Le fonds « Livres, éditions et multiples d’artistes » du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur compte aujourd’hui plus de 3000 documents singuliers.

Il a été enrichi en 2010 par la donation de la structure d’édition marseillaise (Un)Limited store – (U)L.S, dont nous proposons aujourd’hui, à travers la bibliothèque mobile d’Andréa Blum, une sélection de leurs éditions.​

 

 

http://www.fracpaca.org/rubrique.php3?id_rubrique=21

uls+pocket+%C2%A9+Photo+Pascale+Triol+si
uls pocket
(U)L.S / (un)limited store, Marseille,
Coll. Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur
Don de (U)L.S / (un)limited store en 2010
Corinne Dumas, atelier cinq, Arles

​au fil du temps, libraire, enseignante de lettres, concepteur-rédateur.

en pratique d'écriture et dialogue avec des plasticiens, toujours.
concernée par le "manuscrire", le trait, le poïen, l'adresser.

a fondé  en 2010,  l'atelier cinq,  lieu de l'écrit, associatif, membre d'Arles contemporain, MP13.
du côté des pratiques contemporaines, autour des ateliers croisés.
cinq : au Japon, 5 artistes de pratiques différentes se réunissaient dans une maison de thé, et cosignaient.
35 lectures à ce jour, dont J.M. Geize, V. Vassiliou, J.P. Bobillot et 10 plasticiens  travaillant en lien avec l'écrit ( dont B. Gadenne, J. Hervo).

accent sur oralisation, mise en présence directe avec un corps écrivant, et moments d'échanges avec l'auteur. Accès donc, et en, par tous les sens.

organise 1 et 2  juin  V.O.I.X, temps de lectures sur les lieux de passage arlésiens.

donnera une performance en 3 temps de sa suite Tang, "hormis travailler" et présentera  des livres d'artistes ( dont carnets de L. Giraudon sur l'écrire-dessiner , "petits classiques du grand pirate" en manuscrit fac similé, etc.).

----------------------------------------------------------------------------------------------

Suite Tang, performance en 3 temps. durée 15mn ch.


Corinne Dumas, l'atelier cinq, 5, rue A. Tardieu, 13200 Arles

Enola_corinne_2845.jpg
Sylvie Caron, Corinne Dumas et Guy Bareff autour des livres de l'Atelier Cinq
Francine Zubeil, artiste, la fabrique sensible, Arles

Paroles croisées

« Mon aventure éditoriale commence en 1989 avec l’Observatoire et Z.M and Co à Marseille. Petit point sur les i ».

Un retour sur l'aventure de l'Observatoire à Marseille (1989 à 1999), aventure ou de multiples projets virent le jour, aventure précédant les éditions la Fabrique sensible

Elle organise Publications d'artistes de 2012 à 2017

​www.lafabriquesensible.com​

francinezubeil.com

14.jpg
Merveille de Marie Ducaté, 2013
les éditions La Fabrique sensble, Arles
01b.jpg
La Bibliothèque mobile d'Andrea Blum, éditée en 1997
par l'Observatoire, Marseille et
les éditions La Fabrique sensble, Arles
un grand merci

à tous les artistes et tous les éditeurs présents

le Frac Marseille, Pascal Neveux et tout particulièrement Virginie Clément pour son implication généreuse,

à Etienne Imer, grand complice sans qui rien ne serait possible,

à Jacky Santiago Blanco pour sa disponibilité professionnelle à faire que tout soit prêt à temps…

à Dennis Adams de nous avoir permis de montrer sa magnifique étonnante vidéo Malraux's Shoes, à Gabrielle Maubrie pour la traduction du texte de la vidéo.

à Michel Fenard, Laurent Ferrat, la commune des Baux-de-Provence

voir les éditions de

Marie-Paule Bilger

Jean-Jacques Delattre

Marie Ducaté

Christine Millerin

Dominique Castell

Charvolen

Caroline Duchatelet

Frédérique Nalbandian

Simone Stoll

Françoise Vadon

Francine Zubeil

si vous désirez
acheter un livre,

envoyez un chèque

du montant du livre

à 

La Fabrique sensible

22 bis bd Emile Zola 

13200 Arles

Bibliothèque Mobile

Andrea Blum

 

pour suivre

l'actualité des artistes,

consultez leur site​

Copyright 2021. La fabrique sensible