Jean-Jacques Delattre

Je ne chante pas je sème le temps !

Nu cânt, semăn timpul !

 

 

Ce sont ces moments uniques presque invisibles parce que fugaces, qui me questionnent et avec lesquels je veux faire oeuvre. Je peux dire que  « les accidents de la réalité »  font l'objet d'une partie de mes prises de vues, et  j'entends par « accident de la réalité », des scénographies improbables se mettant en place de manière impromptue, offrant à l'oeil des rencontres inespérées.                                                           
Je retiens ces moments pluriels, je les cherche, les attends en toute patience sachant qu'il s'agit bien là, non pas de hasard, mais l’affirmation d'une recherche toute personnelle pour retrouver ce qui est au fond de moi.
Je ne sais pas échapper à ce qui me touche.
Je suis à la recherche de quelque chose issue de l’ordinaire et qui une fois capté devient « extra » ordinaire.

Mes photographies ne se situent pas uniquement dans un rapport à la réalité, mais également dans un rapport à la peinture. En effet, je pousse l’image photographique à devenir textures, formes prises dans le mouvement de la couleur. Dans cette « peinture » photographique, c'est le côté charnel qui m’intéresse, là où le mouvement est donné par l'excès de couleurs, où le contour imprécis fait loi. C’est ma façon de « poétiser » le monde, de le renvoyer à son « mystère ».

format 29,7x19,5 cm, à l'italienne,

154 pages, quadri,
ISBN 978-2-491335-03-8,

février 2020
 

 

 

pour suivre

l'actualité des artistes,

consultez leur site​

vous pouvez régler 

vos achats sur le site

par carte bancaire

ou envoyer
un chèque à 

La Fabrique sensible

22 bis bd Emile Zola 

13200 Arles

Copyright 2017. La fabrique sensible